Transition écologique

Devenir un acteur de la transition écologique

Actualités Campus - 08.06.20

Le bâtiment consomme 44% de l’énergie totale consommée en France. Il se place donc devant le secteur des transports qui représente lui 31,3%. Ainsi, un bâtiment consomme de l’énergie pendant sa phase de construction et éventuellement de déconstruction ou de rénovation. Mais l’essentiel de son impact écologique se joue pendant sa phase d’exploitation, soit toute la durée de vie du bâtiment. Par conséquent, cela signifie, d’une part, que le secteur du bâtiment et celui de l’énergie sont intimement liés, et d’autre part que le bâtiment représente un levier essentiel pour faire diminuer nos consommations énergétiques afin de faire face au défi environnemental et aller vers la nécessaire transition écologique.

Pour réussir ce challenge, une adaptation des compétences actuelles est donc indispensable dans la filière bâtiment et dans celle des énergies renouvelables. Il y a en effet un besoin de renouvellement et de recrutement au niveau du personnel dans le domaine de l’efficacité énergétique et de la rénovation du bâtiment dont les effectifs ne cessent d’augmenter. Ils passent de 15 900 Equivalent Temps Plein en 2015 à 17 700 ETP en 2020. Et concernant les énergies renouvelables, les effectifs évoluent de 7690 ETP en 2015 à 10270 ETP en 2020 et s’accompagnent aussi de nouveaux besoins de formation en lien avec la transition écologique. (source étude prospective du Pôle de compétitivité DERBI).

Évolution des Métiers

C’est pourquoi, on parle davantage d’évolution des métiers plutôt que de nouveaux métiers. Les nouvelles compétences nécessaires sont donc plus nombreuses. Parmi elles, nous pouvons effectivement citer, la formation des techniciens aux outils de la domotique et du pilotage de l’autoconsommation. Mais également les sujets liés à l’IOT (objets connectés), l’isolation thermique des murs par l’extérieur ainsi que l’utilisation des éco-matériaux ou encore le développement de la maquette numérique BIM (modélisation des données du bâtiment). Beaucoup de ces sujets sont ainsi en relation avec le développement du numérique. 

Ces métiers se transforment donc et font la place belle aux jeunes et aux femmes. Effectivement on remarque de nouvelles compétences numériques, une pénibilité en baisse, l’égalité professionnelle homme/ femme… La transition énergétique et numérique décloisonne et ouvre donc de nouvelles perspectives professionnelles à un plus large public.

Les métiers de la modélisation numérique du bâtiment :

  • Géomètre-topographe
  • Technicien(ne) d’études en bâtiment
  • Dessinateur projeteur/dessinatrice/projeteuse
  • BIM manager…

Plus d’infos sur Métiers du géomètre-topographe et de la modélisation numérique

dessinateur-projeteur / dessinatrice-projeteuse

Les métiers de l’électricité, de la domotique et de la gestion technique du bâtiment : 

  • Domoticien(ne)
  • Électricien installateur/électricienne installatrice
  • Électrotechnicien(ne)
  • Chargé(e) de gestion technique du bâtiment…

Plus d’infos sur domoticien / domoticienne

Métiers de l’électricité et de ses environnements connectés

technicien électrotechnicien / technicienne électrotechnicienne

Les métiers de la rénovation énergétique du bâtiment de de l’enveloppe du bâtiment :

  • Couvreur/se
  • Façadier
  • Étanchéiste…

Plus d’infos sur BTS Enveloppe des bâtiments : conception et réalisation

Les métiers des énergies renouvelables : 

  • Chef/Cheffe de projet éolien
  • Conseiller/Conseillère espace info-énergie
  • Économe de flux
  • Géologue
  • Géophysicien/Géophysicienne
  • Ingénieur/Ingénieure en énergie solaire
  • Ingénieur/Ingénieure R & D en énergies renouvelables…

Plus d’infos sur Les métiers et l’emploi dans le secteur de l’énergie