Améliorer les formations grâce à la recherche

Améliorer les formations grâce aux laboratoires de recherche

CMQ HEREC

Les Campus ont effectivement pour vocation de faire le lien entre la formation professionnelle et technologique, la recherche et l’innovation. Le CMQ Habitat, énergies renouvelables et éco-construction compte parmi ses membres l’Université de Montpellier, l’École Nationale d’Architecture de Montpellier, l’Institut Mines Télécom et enfin le Pôle de compétitivité DERBI. Dans le même temps, il développe avec les laboratoires de recherche des travaux contribuant à l’évolution des compétences professionnelles. Dans l’efficacité énergétique du bâtiment d’une part. Dans le pilotage des consommations énergétiques d’autre part. Et enfin dans le développement de l’éolien.

Le Pôle de compétitivité
Derbi

Le Pôle Derbi réunit en région Occitanie- Pyrénées Méditerranée, les entreprises, laboratoires, universités, centres de formation, fédérations professionnelles. Mais aussi des organismes financiers et des collectivités territoriales impliqués dans le développement de la filière des énergies renouvelables .
Il a ainsi pour mission de développer, au niveau régional, national et international, l’innovation, la recherche, le transfert de technologie, le développement et la création d’entreprises dans le domaine des énergies renouvelables appliquées au bâtiment et à l’industrie.

Derbi

La coopération
entre le Pôle et le CMQ

La première vague de labellisation CMQ, dont a fait parti le Campus habitat, énergies renouvelables et éco- construction, a rendu ainsi possible la mise en place d’un socle de collaboration entre le Pôle et les établissements de formation du territoire. Le CMQ a permis de mettre autour de la table les pôles d’excellence de formation centrés sur la réponse aux besoins des filières économiques locales en association avec les acteurs économiques, que sont notamment les pôles. Avec le pôle DERBI ils entendent donc saisir l’opportunité du renouvellement du label pour pérenniser les actions menées.

La coopération entre le pôle et le CMQ

Les unités de recherche de l’Université de Montpellier, de l’École Nationale d’Architecture et de Mines Télécom Alès

Les laboratoires de recherche accompagnent également certains projets du campus.

Le pilotage des consommations et le stockage de l’énergie.

Le pilotage des consommations et le stockage de l’énergie.

Cette action est développée en lien avec le laboratoire Charles Coulomb L2C. Le LC2 rassemble notamment plus d’une centaine de chercheurs en Physique. C’est un laboratoire qui souhaite aussi favoriser les partenariats avec le monde économique pour développer des applications industrielles. Le LC2 est ainsi associé au campus pour le développement de thèses sur le stockage de l’énergie.

Les bâtiments à énergie positive

Les bâtiments à énergie positive

Le laboratoire de mécanique et de génie civil LMGC est quant à lui associé au campus pour la réalisation de thèses sur la performance énergétique des bâtiments. Les activités du LMGC rejoignent les domaines du campus tel que l’éco-construction et l’imagerie (usure, endommagement et vieillissement des structures).

Les réseaux intelligents

Les réseaux intelligents

L’institut d’électronique et des systèmes IES, accompagne également les actions du Campus sur la thématique des objets connectés (IOT).
L’IES emploie en outre plus de 240 collaborateurs et bénéficie d’une reconnaissance à l’échelle mondiale. Spécialiste des composants et systèmes dans les domaines de l’électronique, de la micro-électronique, de la photonique, de l’énergie, de la thermique et de l’acoustique, l’IES rejoint de ce fait complétements les thématiques sociétales du Campus telles que l’énergie, l’urbanisme, l’évolution climatique et la pollution.

L’optimisation de la production d’énergie éolienne

L’optimisation de la production d’énergie éolienne

Le laboratoire d’informatique, de robotique et de microélectronique LIRMM est en effet associé au Campus via les thèses développées par des doctorants dans le domaine de l’éolien. Le LIRMM réalise donc ses activités de recherche dans le domaine de la conception et la vérification de systèmes intégrés, mobiles, communicants, la modélisation de systèmes complexes, les études en algorithme, bio-informatique, les interactions homme-machine et la robotique.

Mines Télécom Alès dispose de 3 centres de haut niveau scientifique et technologique, qui œuvrent dans les domaines des matériaux et du génie civil (centre C2MA), de l’environnement et des risques (LGEI), ainsi que ceux de l’intelligence artificielle et ingénierie système (centre LGI2P), et ce sous l’animation de la Direction de la recherche. IMT Mines Alès et l’université de Montpellier quant à eux développent des collaborations scientifiques sur les sujets concernant l’environnement et la construction.

Les recherches menées par l’Ecole Nationale d’Architecture de Montpellier rejoignent plusieurs thématiques d’action du campus :

Les recherches menées par l’Ecole Nationale d’Architecture de Montpellier rejoignent elles aussi plusieurs thématiques d’action du Campus tels que les environnements et les systèmes intelligents. La réalité virtuelle ainsi que l’augmentée. Enfin, des thèmes tels que les objets connectés les villes dites « intelligentes »…