Découverte du métier de Technicien de maintenance de parc éolien on shore

Dans le cadre de la “Quinzaine du Développement Durable” organisée du 31 mai au 15 juin 2021, la Maison de Ma Région de Nîmes, le GRETA – CFA du Gard et le Campus des Métiers et des Qualifications Habitat, Énergies Renouvelables et Éco-construction (HEREC) de Nîmes, vous proposent de découvrir le métier de «Technicien de maintenance de parc éolien on shore» le 15 juin de 9h30 à 11h30.

Programme : 

– Visite des plateaux techniques du Lycée Mistral et du Lycée Dhuoda Nîmes

– Témoignages, échanges avec les formateurs

– Présentation de la formation « Technicien de maintenance de parc éolien on shore » dispensée par le GRETA – CFA du Gard et financée dans le cadre du Programme Régional de Formations (PRF)

Inscrivez vous en cliquant ici, (inscription obligatoire jusqu’au 9 juin inclus).

Découverte du métier de Technicien de parc photovoltaïque

Dans le cadre de la “Quinzaine du Développement Durable” organisée du 31 mai au 15 juin 2021, la Maison de Ma Région de Nîmes, le GRETA – CFA du Gard et le Campus des Métiers et des Qualifications Habitat, Énergies Renouvelables et Éco-construction (HEREC) de Nîmes ainsi que l’association “Les Survoltés”, vous proposent de découvrir le métier de “Technicien de maintenance de parc photovoltaïque” le 10 juin de 9h45 à 11h30.

Programme :

La visite du parc photovoltaïque d’Aubais s’articulera autour de deux thèmes :

– Les métiers des énergies renouvelables, quelles compétences et formations pour exercer dans la maintenance d’un parc photovoltaïque ? Échanges avec un professionnel du secteur et un formateur.


– Le site d’Aubais : un projet porté par un collectif de citoyens.
Au-delà des aspects purement techniques, l’association “Les Survoltés” présentera la genèse de la création de ce parc ainsi que la démarche de transition énergétique.

Inscrivez vous en cliquant ici, (inscription obligatoire jusqu’au 7 juin inclus).

Infos pratiques :

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter la Région au 04 67 22 91 28 ou par mail DEF.UT-30@laregion.fr et le GRETA – CFA du Gard au 06 18 10 51 60

A qui s’adresse le Salon de l’Enseignement Supérieur

Le campus sera sur le Salon de l’Enseignement supérieur, les 14, 15 et 16 janvier. Avec le campus, vous trouverez toutes les réponses à vos interrogations sur votre orientation si vous êtes lycéen, étudiant ou titulaire d’un bac + 2 ou bac + 3 ?
Ou encore, si vous êtes parents et vous souhaitez accompagner votre enfant dans son parcours d’orientation. Les professionnels de l’éducation et de l’orientation seront à votre disposition pour vous répondre.

Le stand des Campus des Métiers et des Qualifications au salon de l’enseignement supérieur de l’Académie de Montpellier

Pour découvrir les métiers et les formations postbac au salon de l’enseignement supérieur , venez sur le stand des campus. Accédez facilement aux documentations téléchargeables et aux vidéos de nos entreprises partenaires.
Pour aller plus loin et en savoir plus, participez aux conférences.” Les métiers des énergies renouvelables“, jeudi 14 janvier à 16h et “le numérique, un incontournable dans l’évolution des métiers”, vendredi 15 janvier à 15h15.

Tous les membres du campus seront au rendez-vous. Etudes à l’université de Montpellier, en IUT. En classe prépa ou en BTS. A l’Institut Mines Télécom, en alternance avec le GRETA CFA ou le CFA Ensup LR
Échangez sur l’espace « Information-Orientation » de l’académie de Montpellier pour construire votre parcours d’orientation et comprendre la procédure de Parcoursup.
Les psychologues de l’Éducation nationale vous attendent sur leur stand pour vous donner des informations et des conseils individualisés.
L’Onisep Occitanie vous proposera de consulter sur son stand les publications.

Quand et comment se déroule le Salon ?

En raison de la pandémie, le Salon de l’Enseignement Supérieur se tiendra sous forme virtuelle. Pour y participer, il suffit de s’inscrire ici . C’est pourquoi les inscriptions sont ouvertes à partir du jeudi 14 janvier 9h00.
Les jeudi 14, vendredi 15 et samedi 16 janvier. Puis, en ligne jusqu’au 24 janvier 2021 pour répondre à toutes vos interrogations.

Chaque année dans le cadre du programme Égalité des Chances, l’École nationale supérieure d’architecture permet à des élèves du Campus de candidater au Stage Égalité des Chances en École d’architecture. Ce stage est organisé par la Fondation Culture & Diversité en partenariat avec les écoles nationales supérieures d’architecture (ENSA) de Bordeaux, Grenoble, Lille, Marne-la-Vallée, Montpellier, Normandie, Paris-Val de Seine et Strasbourg, ainsi que les ministères de l’Éducation nationale et de la Culture.

Cette année, compte tenu de la situation actuelle, le Stage aura lieu du 22 février au 26 février 2021 en visioconférence. Tout comme les précédents Stages en présentiel, cette version à distance mêlera donc cours magistraux, ateliers pratiques encadrés par des professeurs et des étudiants de l’ENSA Strasbourg, visites virtuelles d’agences, rencontres avec des professionnels, préparation à la constitution du dossier de candidature en École, temps d’échanges avec des représentants des Écoles d’architecture partenaires, etc. Un stage au programme pédagogique ambitieux, stimulant et bénéfique donc dans la perspective de la préparation des concours. Les élèves sélectionnés pour le Stage recevront par voie postale le matériel nécessaire pour réaliser les ateliers pratiques à distance.

Pour participer au stage le dossier de candidature est à renvoyer avant le 10 janvier 2021.

Vidéo de présentation du Stage Égalité des chances en École d’architecture

Les objectifs du Stage Égalité des Chances

Le Stage a pour objectif de conforter les élèves dans leurs choix de poursuivre des études en architecture, de les préparer aux procédures d’orientation et d’admission en École d’architecture et ainsi d’augmenter vos chances d’intégrer ces Écoles. À la fois pratique et théorique , le programme pédagogique du Stage est ainsi défini par les Écoles partenaires. Les enseignants des établissements d’enseignement supérieur et des professionnels interviennent durant le Stage.

La sélection des candidats au Stage Égalité des Chances

Chaque année 30 élèves de Terminale, ayant participé à l’étape d’information et de sensibilisation, sont sélectionnés au niveau national pour participer au Stage Égalité des Chances. C’est un jury composé des représentants des Ensa partenaires, des ministères de l’Éducation nationale et de la Culture et de la Communication et de la Fondation Culture et Diversité qui examinent les dossiers de candidature.

Les critères de sélection repose sur la motivation de l’élève à vouloir participer au Stage et à poursuivre des études en Architecture, sur l’adéquation du projet de l’élève par rapport à des études en architecture. Et enfin, les critères académiques, économiques et sociaux sont étudiés.

Après le stage

À la suite du Stage les élèves passent alors les procédures d’orientation et d’admission des Écoles qu’ils souhaitent. Celles-ci peuvent s’effectuer dans ou hors du territoire géographique de leur lycée. L’admission dans les ENSA partenaires se déroule selon les mêmes modalités d’admission que pour les autres élèves.

Les élèves admis dans l’une des Écoles sont ensuite accompagnés afin de s’assurer du bon déroulement de leurs études supérieures. Un tutorat et un monitorat sont assurés durant les première et deuxième années du cursus. Une prise en charge des frais de pré-inscription, une aide à l’achat du matériel ainsi qu’au logement et une proposition de vacations sur site sont possibles. Des logements sont disponibles sous conditions.

La fondation Culture & Diversité a également développé un volet d’accompagnement à l’insertion professionnelle : parrainage, conseil, et diffusion des créations. Un réseau Culture & Diversité qui permet aux étudiants de rester en contact avec les élèves rencontrés au stage et de partager leurs expériences. Une plate-forme est aussi dédiée à l’actualité culturelle et artistique et aux invitations à divers évènements. Enfin le réseau regroupe de nombreuses offres de stages et d’emplois.

Les Écoles d’Architecture

Métier : Architecte

Découvrez l’ensemble de nos outils de communication

Notre application ZÉPHYR

Dernièrement le Campus des métiers et des qualifications Habitat, Énergies renouvelables et Éco-construction a mis à disposition des outils de communication tel que l’application ZÉPHYR pour permettre au public de trouver un parcours de formation adapté, en rapport avec les métiers de l’avenir. Répondre au questionnaire ainsi que quelques clics suffiront à identifier les attentes des utilisateurs et à les diriger vers les solutions de formation les mieux adaptées.

Retrouvez notre application de parcours de formation Zéphyr

Le Campus par cet outil contribue ainsi à rendre plus lisible et accessible l’offre de formation de son territoire et de ses établissements.

Notre tout nouveau Motion Design

Aujourd’hui c’est au tour du Motion Design (Animation graphique) du Campus de faire parler de lui !

Un lien supplémentaire avec les utilisateurs qui facilite donc la mise en lumière des particularités, valeurs et services que le Campus peut apporter à son public.

Un moyen de communication qui permet au Campus de communiquer l’essentiel des informations à connaître. Et ceci de manière dynamique et ludique notamment grâce à l’aide de notre personnage-mascotte ZÉPHYR !

Notre tout nouveau Motion Design

Un grand merci à Fabrice et Romain de chez Atelier du Design pour l’ensemble de ces outils.

Vous retrouverez également notre Motion Design sur l’ensemble de nos réseaux sociaux et nos salons.

LE COS QU’EST QUE C’EST ?

Le mercredi 7 Octobre se tenait la réunion du Comité d’Orientation Stratégique (COS) du CMQ Habitat, Énergies renouvelables et éco-construction. Le comité est composé d’une partie représentative et équilibrée des membres associés (tous signataires de la convention d’adhésion). Il permet de définir et de suivre les orientations du Campus. Mme Sophie Béjean, Rectrice de l’Académie de Montpellier et Rectrice de la Région Académique préside le comité. Elle le convoque deux fois par an. Le Campus s’appuie donc sur une mise en réseau des acteurs institutionnels, des entreprises partenaires et des organismes de formations publics et privés en formation initiale, en alternance et formation continue. C’est une vraie dynamique collaborative avec un nombre important d’acteurs. Parmi les 23 membres du Campus 12 siègent au COS.

LE PROJET D’INVESTISSEMENT POUR L’AVENIR

Ce qui rassemble les membres du campus, c’est le dénominateur commun de l’efficacité énergétique, enjeu régional et national. Dans le cadre du projet d’investissement pour l’avenir, la thématique choisie est celle de la performance énergétique.

À L’ORDRE DU JOUR

La présentation du projet d’investissement pour l’avenir « Territoire d’Innovation Pédagogique » par les membres du Consortium, se décline en 3 Axes :

VALORISER LES PARCOURS DE FORMATION ET INCARNER LE CAMPUS

Ce premier Axe vise à installer un plan de communication pérenne afin de mesurer à moyen et long terme l’évolution de l’attractivité des métiers portés par le Campus. En outre, il est projeté de constituer une bibliothèque numérique professionnelle, accessible en réalité virtuelle, s’appuyant sur le regard de l’expert. Et enfin, de coordonner les actions du campus, lui garantir la pérennité financière et animer la vie du campus autour d’un lieu de référence en créant un internat d’excellence, des lieux de vie et de travail.

METTRE EN LIEN LA FORMATION INITIALE ET CONTINUE AVEC LE MONDE ÉCONOMIQUE ET DÉVELOPPER UNE OFFRE DE FORMATION PORTEUSE D’EMPLOI

Ce deuxième Axe quant à lui a pour but de créer un chantier école en équipant des espaces pédagogiques, numériques et physiques pour installer de nouvelles pratiques professionnelles au service d’une construction à faible empreinte carbone depuis la conception jusqu’à la démolition. Une des actions vise à créer un Fablab au lycée des métiers Léonard de Vinci pour accompagner la transformation numérique.

AMÉLIORER LES FORMATIONS EN FAISANT ENTRER LA RECHERCHE ET EN TENANT COMPTE DES ÉVOLUTIONS TECHNOLOGIQUES

Enfin, le troisième Axe a pour volonté de développer les compétences sur la fabrication et l’utilisation du photovoltaïque ainsi que l’utilisation des big data pour permettre le stockage et le pilotage des consommations par les smart grids (réseaux intelligents). Et enfin, la réalité augmentée se mettra au service des apprenants au travers de modules de formation appliquée à la conception, la construction et l’exploitation des bâtiments.


Le lycée Dhuoda, lieu totem au cœur de l’écosystème du Campus, où se tient deux fois par an la réunion du Comité d’Orientation Stratégique

La stratégie de communication WEB

L’application numérique ZÉPHYR produite en partenariat avec la DIRECCTE Occitanie offre une cartographie dynamique qui permet ainsi d’afficher un parcours de formation d’après un positionnement initial. Éolien/ Hydraulique/ Géothermie/ Smart grids / Efficacité énergétique du bâtiment / Solaire sont les filières d’identifiées dans l’application.

Le Campus des Métiers est donc complétement connecté! Avec notre site Web, notre nouvelle Application ZÉPHYR mais aussi nos Campagnes diffusées sur les réseaux sociaux YOUTUBE et FACEBOOK.

Campagne du Campus des Métiers et des Qualifications
sur YouTube

Sur les réseaux sociaux, un total de 139 483 visionnages sur YOUTUBE et 47 074 vues à Truplay sur FACEBOOK et INSTAGRAM de mars à septembre 2020 sur le GARD et le secteur de MONTPELLIER.

REMERCIEMENTS

Nous remercions très chaleureusement nos membres pour leur investissement lors de la réunion du Comité d’Orientation Stratégique.

Et que cette belle aventure continue !

Contacts : F. MARTINEZ Proviseur du Lycée DHUODA francois.martinez@ac-montpellier.fr

V. POPLIN Directrice Opérationnelle du Campus valerie.poplin@ac-montpellier.fr

BIM, maquette numérique, dessin de projet, etc… les métiers et les formations du bâtiment se transforment en profondeur. De la transformation numérique des métiers du bâtiment peut naître une crainte, la disparition d’emplois, comme un espoir, la revalorisation des métiers techniques pour une meilleure attractivité des formations. Pour l’économiste Daniel Cohen, « Si tu fais deux jours de suite la même chose, le troisième jour un logiciel le fera à ta place ». Cette affirmation fait également écho à une citation du père fondateur de la macroéconomie, John Maynard Keynes, qui annonçait déjà à ses contemporains que « D’ici la fin du XXème siècle, la technologie aurait détruit les emplois aliénants et pénibles ».

Le secteur de la construction n’est pas épargné par l’essor du numérique. Et la modélisation numérique, la robotisation et de nouveaux matériaux permettent de limiter la pénibilité des métiers du bâtiment, d’améliorer l’image de métiers et des formations du bâtiment auprès des femmes et des jeunes, de gagner en efficacité et de faire des économies d’énergie…

Depuis plusieurs années maintenant, le BIM pour « Building Information Modeling » ou les bâtiments et infrastructures modélisés se développent rapidement. Le BIM regroupe ainsi des méthodes de travail et une maquette numérique 3D contenant des données intelligentes et structurées permettant le partage d’informations fiables tout au long de la durée de vie d’un bâtiment de la construction à la démolition.

Par conséquent, les métiers de la construction se réinventent et de nouvelles formations émergent tel que le BIM manager.

En charge des maquettes numériques des projets de construction, le BIM manager est donc l’interface de tous les professionnels du BTP.

Quelle est le rôle du BIM manager? Il est de permettre à chaque acteur d’un projet de construction ou de rénovation de prévoir la durée, le coût, la quantité de matières premières pour chaque phase de l’opération grâce à la maquette numérique. Le BIM manager coordonne, anime et surtout optimise toutes les étapes d’un projet de construction.

Les Métiers de l’ingénierie : BIM manager

Le BIM est un nouveau process collaboratif auquel encore trop peu de professionnels sont préparés…

Selon le baromètre du Plan de Transition Numérique dans le Bâtiment, seules 10% des entreprises de moins de 50 personnes avaient déjà eu recours à des outils numériques en 2018. Cette étude montre que le manque de compétences au sein de l’entreprise demeure un réel obstacle au développement du BIM.

Pour combler cet écart, le Campus des Métiers et des Qualifications Habitat, Energies Renouvelables et Eco-Construction met en place une offre de formation complète et adaptée dans tous les métiers concernés :

Ces métiers sont des métiers d’avenir, formez-vous !

Niveau 4 (Bac) :

Le parcours technicien du bâtiment et dessin de projet

Le titre professionnel technicien métreur du bâtiment

Niveau 5 (Bac +2) :

Le titre professionnel BIM Modeleur du bâtiment

Le BTS Etude et Economie de la Construction

Le BTS Systèmes Constructifs Bois et Habitat

Niveau 6 (Bac +3) :

La licence génie civil parcours BIM

Le titre professionnel coordinateur BIM du bâtiment

La licence professionnelle Métiers du BTP : Génie Civil et Construction
Parcours Projeteur CAO-DAO multimédia dans le Bâtiment et les Travaux Publics

Ces formations sont accessibles en formation continue ou par la voie de l’apprentissage. Retrouvez les sur notre application de parcours de formation Zéphyr

Le bâtiment consomme 44% de l’énergie totale consommée en France. Il se place donc devant le secteur des transports qui représente lui 31,3%. Ainsi, un bâtiment consomme de l’énergie pendant sa phase de construction et éventuellement de déconstruction ou de rénovation. Mais l’essentiel de son impact écologique se joue pendant sa phase d’exploitation, soit toute la durée de vie du bâtiment. Par conséquent, cela signifie, d’une part, que le secteur du bâtiment et celui de l’énergie sont intimement liés, et d’autre part que le bâtiment représente un levier essentiel pour faire diminuer nos consommations énergétiques afin de faire face au défi environnemental et aller vers la nécessaire transition écologique.

Pour réussir ce challenge, une adaptation des compétences actuelles est donc indispensable dans la filière bâtiment et dans celle des énergies renouvelables. Il y a en effet un besoin de renouvellement et de recrutement au niveau du personnel dans le domaine de l’efficacité énergétique et de la rénovation du bâtiment dont les effectifs ne cessent d’augmenter. Ils passent de 15 900 Equivalent Temps Plein en 2015 à 17 700 ETP en 2020. Et concernant les énergies renouvelables, les effectifs évoluent de 7690 ETP en 2015 à 10270 ETP en 2020 et s’accompagnent aussi de nouveaux besoins de formation en lien avec la transition écologique. (source étude prospective du Pôle de compétitivité DERBI).

Évolution des Métiers

C’est pourquoi, on parle davantage d’évolution des métiers plutôt que de nouveaux métiers. Les nouvelles compétences nécessaires sont donc plus nombreuses. Parmi elles, nous pouvons effectivement citer, la formation des techniciens aux outils de la domotique et du pilotage de l’autoconsommation. Mais également les sujets liés à l’IOT (objets connectés), l’isolation thermique des murs par l’extérieur ainsi que l’utilisation des éco-matériaux ou encore le développement de la maquette numérique BIM (modélisation des données du bâtiment). Beaucoup de ces sujets sont ainsi en relation avec le développement du numérique. 

Ces métiers se transforment donc et font la place belle aux jeunes et aux femmes. Effectivement on remarque de nouvelles compétences numériques, une pénibilité en baisse, l’égalité professionnelle homme/ femme… La transition énergétique et numérique décloisonne et ouvre donc de nouvelles perspectives professionnelles à un plus large public.

Les métiers de la modélisation numérique du bâtiment :

Les métiers de l’électricité, de la domotique et de la gestion technique du bâtiment : 

Les métiers de la rénovation énergétique du bâtiment de de l’enveloppe du bâtiment :

Les métiers des énergies renouvelables : 

Trouvez votre parcours de formation grâce à notre application de formation Zéphyr