Offre de formation Lycée Léonard de Vinci – Montpellier rentrée 2021

En tenant compte de toute l’actualisation des données, la carte des formations pour le Lycée Léonard de Vinci est la suivante :

En CAP :

En BAC PROFESSIONNEL :

Dans le cadre le cadre de la transformation de la voie professionnelle, la mixité de parcours est proposée au lycée à partir de la deuxième année de la formation (soit en Première Bac pro, soit en 2ème année de CAP) ; les élèves peuvent être inscrits sous statut scolaire ou apprenti.

Les élèves issus de 3ème ne peuvent donc pas faire de vœux en apprentissage dans notre établissement pour la rentrée 2021.

*Pour la langue vivante unique, les élèves ont le choix entre l’Anglais et l’Espagnol, excepté pour les formations CAP MIS et MIT où seul l’Anglais est possible.

En BTS :

En Licence :

LICENCE Génie Civil Parcours BIM

Découverte du métier de Technicien de maintenance de parc éolien on shore

Dans le cadre de la “Quinzaine du Développement Durable” organisée du 31 mai au 15 juin 2021, la Maison de Ma Région de Nîmes, le GRETA – CFA du Gard et le Campus des Métiers et des Qualifications Habitat, Énergies Renouvelables et Éco-construction (HEREC) de Nîmes, vous proposent de découvrir le métier de «Technicien de maintenance de parc éolien on shore» le 15 juin de 9h30 à 11h30.

Programme :

Inscrivez vous en cliquant ici, (inscription obligatoire jusqu’au 9 juin inclus).

Découverte du métier de Technicien de parc photovoltaïque

Dans le cadre de la “Quinzaine du Développement Durable” organisée du 31 mai au 15 juin 2021, la Maison de Ma Région de Nîmes, le GRETA – CFA du Gard et le Campus des Métiers et des Qualifications Habitat, Énergies Renouvelables et Éco-construction (HEREC) de Nîmes ainsi que l’association “Les Survoltés”, vous proposent de découvrir le métier de “Technicien de maintenance de parc photovoltaïque” le 10 juin de 9h45 à 11h30.

Programme :

La visite du parc photovoltaïque d’Aubais s’articulera autour de deux thèmes :

Inscrivez vous en cliquant ici, (inscription obligatoire jusqu’au 7 juin inclus).

Infos pratiques :

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter la Région au 04 67 22 91 28 ou par mail DEF.UT-30@laregion.fr et le GRETA – CFA du Gard au 06 18 10 51 60

Le/La Technicien(ne) Supérieur(e) d’Études en Génie Climatique exerce son activité en bureau d’études de génie climatique. Selon l’activité de l’entreprise, il est capable de réaliser soit des études de conception d’installations ou des audits énergétiques en lien avec l’architecte et le maître d’ouvrage, soit des études de réalisation conformément à un cahier des charges ou aux préconisations d’un audit. De la VMC à l’air centralisé, des systèmes de production d’eau chaude et de chauffage utilisant les énergies fossiles aux systèmes à énergie renouvelable, le/la technicien(ne) de bureau d’études en génie climatique travaille en effet sur des projets, des études où  il dimensionne, il conçoit, il conseille et évolue en relation directe avec les architectes, les chefs de chantier, les maîtres d’œuvre…

Retrouvez les établissements qui proposent cette formation sur notre application de parcours de formation Zéphyr

Prérequis: Etre titulaire d’un Bac scientifique ou technologique et justifier de 2 ans de pratique professionnelle ou avoir un niveau Bac et justifier de 5 ans de pratique professionnelle dans le domaine ou avoir suivi des études supérieures.

Objectifs

L’objectif est d’être capable de maitriser les principes de fonctionnement des installations de génie climatique de toutes puissances. Il s’agit aussi de réaliser des notes de calculs, de dimensionner et sélectionner les équipements. Et enfin de connaître et appliquer la réglementation, réaliser le chiffrage des installations, et participer à la gestion des projets.

Contenu du Titre professionnel Technicien(ne) Supérieur(e) d’Etudes en Génie Climatique

Les apprenants seront sensibiliser aux principes de développement durable durant cette formation et effectueront un stage en entreprise.

Enseignements professionnels: L’environnement professionnel de la construction confort et sécurité des personnes, techniques de construction, techniques de représentation (dessins d’architecture, relevés d’ouvrage, DAO…), réglementation. Bilan thermique/études de chauffage et de sanitaire d’une partie ou de la totalité d’un bâtiment non climatisé. Bilan thermique/études de ventilation et de climatisation d’une partie ou de la totalité d’un bâtiment. Conduite de projet : choix de solutions techniques, rédaction de dossiers techniques d’exécution. Audits et études visant l’efficacité énergétique;

Enseignements généraux: Informatique appliquée. Communication appliquée aux situations professionnelles. Mathématiques et sciences physiques appliquées.

Et après?

Le Titre professionnel Technicien(ne) Supérieur(e) d’Etudes en Génie Climatique permet d’évoluer vers les métiers de Chef(fe) d’agence, de responsable de bureau d’études ou d’ingénieur(e) conseil.

Le/ la Technicien(ne) réseaux et services très haut débit effectue l’installation, la mise en service et/ou la maintenance des infrastructures et des réseaux de télécommunication, filaires et/ou mobiles. … Il veille à la satisfaction du client et répond à ses attentes dans le cadre d’un contrat de service.

Cette formation pour passer le Titre de Technicien(ne) réseaux et services très haut débit est ouvert à tout public. Les prérequis demandés sont d’avoir une aptitude relationnelle et la capacité d’initiative et de ne pas avoir de problèmes de daltonisme, de fragilité au niveau dorsal, ou de contraintes de port de charges, et d’être à l’aise dans l’utilisation des TIC (tablette).

Retrouvez les établissements qui proposent cette formation sur notre application de parcours de formation Zéphyr

Objectifs du Titre de Technicien(ne) réseaux et services très haut débit

Installer et assurer la sécurité du chantier d’un réseau souterrain et aérien
Organiser et préparer son chantier
Créer une infrastructure de réseau souterrain / de réseau aérien
Finaliser le réseau
Raccorder un réseau optique à ses usagers
Raccorder et installer
Câbler une colonne montante
Raccorder chez le client, mettre en service, gérer les relations clients
Utiliser les appareils de mesure
Analyser les mesures et les interpréter
Faire la recette de la liaison optique

Contenu

BLOC A -BASES TECHNIQUES FIBRE
Introduction à la fibre optique, Présentation de la boucle locale optique, Câbles, Contenants et Règles d’installation, Les réseaux et l’architecture FO.

BLOC B – SECURITE
Sécurité chantier, Habilitation travaux en hauteur R408 – Annexe 3 et 5, Gestes et postures, Habilitation électrique BR, AIPR, SST, CACES Nacelle 3B.

BLOC C – La construction du RESEAU
Savoir interpréter les données de travail, Organiser et préparer son chantier, Tirage de câbles, Techniques de pose en aérien, en souterrain, Raccordement du NRO au PA_câblage des boitiers, Recette et installation.

BLOC D – LE RACCORDEMENT DES CLIENTS
Technologie liée au numérique, Connaissances VDI, Câblage informatique de la fibre, Raccordement intérieur HABITAT, Raccordement intérieur colonne montante.

BLOC E – BLOC D – LA MAINTENANCE, LA MESURE ET LA RECETTE
Réaliser les mesures, Maintenir l’installation en état suite à un dysfonctionnement, Réaliser la recette de l’installation.

BLOC F- COMMUNICATION
Communication professionnelle et relation client

Et après l’obtention du Titre de Technicien(ne) réseaux et services très haut débit ?

Ce titre de Technicien(ne) réseaux et services très haut débit une fois obtenu, permet d’accéder à des postes de Monteur(se) de réseaux électriques et télécoms et d’Installateur/d’Installatrice et maintenance télécoms et courants faibles.

La Licence professionnelle Gestion et Efficacité Énergétique des bâtiments (BEPOS ou GEEB) est une formation diplômante et professionnalisante dans le domaine de la maîtrise des énergies, et particulièrement des énergies renouvelables pour le bâtiment. Son objectif est d’équiper en neuf et surtout de réhabiliter l’habitat individuel, les immeubles et les bâtiments à vocation tertiaire dans un souci d’efficacité (utilisation rationnelle de l’énergie). Cette spécialisation est non seulement orientée vers la conception, le diagnostic et le conseil mais aussi la commercialisation, la coordination, la mise en œuvre et l’exploitation de solutions innovantes et économes dans le domaine de l’énergie.

Retrouvez les établissements qui proposent cette formation sur notre application de parcours de formation Zéphyr

Prérequis pour intégrer la Licence professionnelle Gestion et Efficacité Énergétique des bâtiments

Pour accéder à cette Licence professionnelle Gestion et Efficacité Énergétique des bâtiments, il faut être titulaire de diplômes nationaux de niveau bac + 2 comme le DUT (Génie civil, GEII, Génie Thermique et Energétique, Mesures Physiques), le BTS (Bâtiment, Electrotechnique, Systèmes Numériques (Option Electronique et Communication), Fluides Energies Domotique), étudiant(e)s ayant le niveau L2 mention Physique-Chimie-SPI. Ouverture également possible aux titulaires de DUT et BTS commerciaux et tertiaires ayant une formation scientifique (Bac S et STI)

En ce qui concerne la formation continue les profils adaptés sont les titulaires d’un Bac+2 ou pouvant en valider le niveau (VAE) et possédant une expérience de 3 ans dans le secteur secondaire.

Savoir faire et compétences

Configurer les systèmes de dialogue de gestion technique du bâtiment et de gestion technique centralisée.
Connaitre les notions de base en thermique, hydraulique et en géothermie.
Identifier les sources de chaleur afin de dimensionner une PAC.
Utiliser les outils architecturaux de la construction bioclimatique.
Dimensionner une installation électrique.
Effectuer les choix énergétiques les plus environnementaux et pouvoir appliquer aux domaines professionnel et particulier la bonne réglementation ou les labels les plus propices (RT2012, RT2020, écoquartiers, …).
Dimensionner et choisir les équipements les mieux adaptés aux objectifs d’amélioration des efficacités énergétiques passive et active d’un bâtiment.
Participer aux études de définition, conception et prédimensionnement d’une cogénération au stade d’avant-projet sommaire.
Etre capable de proposer une solution de chauffage au bois énergie
Concevoir, installer, mettre en œuvre et maintenir en amélioration continue les installations d’un bâtiment intelligent.
Savoir choisir les éléments constitutifs d’une chaîne de production d’énergie photovoltaïque. 

Programme de la Licence professionnelle Gestion et Efficacité Énergétique des bâtiments

Les enseignements (450h) sont répartis dans 7 unités d’enseignement (plus une unité de remise à niveau scientifique) : Énergie et Environnement, Gestion de l’Énergie, Énergie thermique, Entreprises/Anglais, Systèmes de production et de gestion de l’énergie, Projet tuteuré, Stage ou projet Professionnel.

Et après?

Les diplômé(e)s de la licence professionnelle GEEB pourront occuper des postes tels que : thermicien(ne), revendeur/revendeuse et/ou distributeur/distributrice de matériel, conseiller(e) technique ou assistant(e) ingénieur(e) responsable de service méthodes, de maintenance, de travaux de réhabilitation, d’installation, de rénovation ou d’exploitation thermique… Dans les secteurs suivants : bureaux d’études, cabinets d’architectes, collectivités locales, revendeurs-distributeurs, producteurs, exploitants, installateurs, organismes de diagnostic et de certification du bâtiment…

Retrouvez les établissements qui proposent cette formation sur notre application de parcours de formation Zéphyr

Objectifs de la Licence Professionnelle Gestion et Utilisation des Énergies Renouvelables

La licence professionnelle Gestion et Utilisation des Énergies Renouvelables a pour objectif de former des cadres intermédiaires en ingénierie électrique dans les domaines de l’intégration des énergies renouvelables ou du bâtiment intelligent. Formation  en alternance : contrat de professionnalisation et contrat d’apprentissage – Possibilité de formation à temps plein. L’ensemble des formations est accessible en formation continue, (salarié, individuel ou demandeur d’emploi), sous réserve de validation des prérequis demandés et des modalités de chaque formation.

Prérequis

Etre titulaire d’un BTS Électrotechnique ou Fluides Énergies Domotique (FED) option domotique et bâtiments communicants ou d’un DUT GEII

Compétences visées de la Licence Professionnelle Gestion et Utilisation des Énergies Renouvelables

A l’issue de la formation, le diplômé sera capable de :
Utiliser un logiciel CAO pour la réalisation de plans électriques en 2D.
Maîtriser les systèmes de conversion de l’énergie électrique.
Répondre à un appel d’offre dans le domaine du photovoltaïque résidentiel/tertiaire.
Exploiter une centrale de production d’énergie électrique d’origine renouvelable.
Utiliser les outils logiciels appropriés pour le dimensionnement de centrales photovoltaïques.
Déployer et administrer un protocole de communication réseau pour objets intelligents et communicants.
Faire un diagnostic énergétique et établir un plan d’action pour améliorer le bilan énergétique.
Réaliser un système domotique pour un bâtiment intelligent.

Insertion professionnelle

Dans les domaines de l’intégration des énergies renouvelables ou du bâtiment intelligent en tant que Chargé(e) de projet, d’exploitation ou d’études.

Offres CONTRATS D’APPRENTISSAGE pour la rentrée 2021/2022: sur les secteurs de Saint Quentin (02), Salles Curan (12), Villeveyrac (34), Savonnieres Devant Bar (55) et Toulouges (66). Etudiant(e) en BTS/Licence professionnelle Electrotechnique, Maintenance des systèmes éoliens ou équivalent, vous souhaitez approfondir vos connaissances dans la maintenance des éoliennes et êtes à la recherche d’un contrat d’apprentissage formateur de 12 mois au sein d’un groupe leader dans son domaine rejoignez EDF Renouvelables Services (Groupe EDF Renouvelables)

Contact : Jonathan PRUDENT Responsable Recrutement.  Merci d’envoyer votre CV et lettre de motivation à l’adresse mail suivante jonathan.prudent@edf-re.fr  

Le/ la titulaire du BTS Systèmes Constructifs Bois et Habitat est amené à exercer son métier dans les domaines de la construction bois appliqués à l’habitat individuel et collectif, au bâtiment, aux structures bois et la charpente couverture.

Il/Elle intervient donc à tous les niveaux depuis la conception technique jusqu’à la réception des ouvrages pour des projets de construction, d’extension ou de rénovation.

Ces activités peuvent l’amener aussi à évoluer vers des fonctions de conducteur/conductrice de travaux, de chargé(e) d’affaires, de responsable de projets, responsable de bureau d’études de prix, responsable de fabrication en atelier, responsable de bureau d’études techniques, voir vers des fonctions d’adjoint(e) au dirigeant de l’entreprise. Il/Elle peut également envisager une reprise d’entreprise.

Retrouvez les établissements qui proposent ce BTS sur notre application de parcours de formation Zéphyr

Contenus du BTS Systèmes Constructifs Bois et Habitat

COMPÉTENCES DÉVELOPPÉES :

ORGANISATION DE L’ENSEIGNEMENT :

Modalités

RYTHME de l’alternance : 700 heures d’enseignement au centre de formation par an sur 2 ans. Fréquence de l’alternance entreprise / Centre de formation 2 ou 3 semaines sur 2 ans

CONDITIONS D’ADMISSION : Diplômes de Niveau 4 (Bac généraux, Bac STI2D, Bac Pro Industriels du secteur du BTP) Et être âgé de 16 à 30 ans.

Objectif

Le BTS Systèmes numériques Option A : informatiques et réseaux permet de former un(e) technicien(ne) supérieur(e) capable d’intervenir dans les activités de conception, de réalisation, d’intégration et de maintenance de systèmes et d’applications informatiques intégrant également les nouvelles technologies de l’information, des réseaux.

Condition d’accès: Etre titulaire par exemple d’un Bac S toutes options (SSI & SVT), d’un Bac STI2D sciences et technologies de l’industrie et du développement durable toutes spécialités (SIN, EE, ITEC ou AC) ou d’un Bac pro Systèmes électroniques et numériques.

Retrouvez les établissements qui proposent ce BTS sur notre application de parcours de formation Zéphyr

Activités du/de la technicien(ne) informatiques et réseaux

L’informatique scientifique : elle s’applique au calcul dans le domaine des sciences exactes, à la modélisation, aux essais, à la recherche fondamentale, à l’informatique en temps réel. Les technicien(ne)s de ce domaine sont généralement en appui aux ingénieur(e)s.


L’informatique industrielle : elle s’applique à l’automatisation et au maintien en fonctionnement des réseaux contraints par des exigences de
production. Elle nécessite des compétences sur la diversité des architectures, leur sécurisation, ainsi que des conditions de fonctionnement de l’informatique répartie et de sa programmation (client/serveur, cloud computing).


L’informatique du temps réel et de la mobilité : elle consiste à définir et à réaliser la programmation des logiciels intégrés à des produits industriels dans le domaine des télécommunications, des transports, de l’automobile, de l’aéronautique, etc. Elle s’appuie sur les nouvelles technologies (internet, communication sans fil et mobilité). Présente partout, l’informatique est au cœur des technologies que chacun de nous utilisons quotidiennement.


L’option A, Informatique et réseau (IR) permet donc d’étudier particulièrement les réseaux informatiques et les aspects liés à leur sécurité, les systèmes embarqués, le « cloud computing » et la programmation des systèmes.

Contenu du BTS Systèmes numériques Option A : informatiques et réseaux

• Modélisation des systèmes complexes
(représentation SysML, modèles de comportement),
• Développement logiciel : Algorithmique, langage
de programmation (C, VHDL, HTML/XML/…),
• Solutions constructives des systèmes
d’informations (Architecture matérielle,
Traitement logiciel des E/S, Structures matérielle
des E/S, …),

• Réseaux – communication et modes de
transmission (support de transmission hertzien ,
filaire, optique) ; Concept fondamentaux des
réseaux,
• Protocole de bas niveau, téléphonie / vidéo sur IP,
TNT, radio numérique, réception satellite ; réseaux
locaux industriels (Ethernet, CAN, ASI, ….),
• Tests et validation (modes opératoires,
caractéristiques des signaux),
• Gestion de projet et communication.

Horaires: 3h de culture générale, 2h d’anglais, 3h de Math, 6h de Sciences Physiques, 15h d’Informatique et Réseaux, 1h d’Economie et Gestion, 2h d’Accompagnement personnalisé. À ces heures de 1ère année de BTS s’ajoutent 2 heures en Informatique et Réseaux en 2ème année et les heures de Sciences Physiques passent de 6 à 4 heures.

Et après le BTS Systèmes numériques Option A : informatiques et réseaux?

Métiers accessibles :

Administrateur/Administratrice de réseau
Développeur(euse) d’applications mobiles
Informaticien(ne) industriel(lle)
Technicien(ne) télécom et réseaux

Les secteurs qui emploient :

Informatique/Télécoms/Aéro et Défense/Automobile Industrie/ Audio & vidéo/ Electroménager

Présentation

Le Master Énergie s’appuie sur une spécificité locale fondatrice, l’énergie solaire, historiquement présente au niveau de la recherche et dans ses applications. Le Master est adossé au département Sciences Physiques et de l’Ingénieur de l’UPVD, au laboratoire PROMES (PROcédés, Matériaux et Énergie Solaire – CNRS) qui possède des installations uniques au monde (Fours solaires à Odeillo et Centrale solaire THEMIS à Targasonne, (66)) ainsi qu’au Labex SOLSTICE.

Retrouvez les établissements qui proposent ce Master sur notre application de parcours de formation Zéphyr

Enjeux et débouchés du Master Énergie

Le Master Énergie est proposé en formation initiale, continue et alternance. Plus de 400 diplômés ont été formés depuis 2006. Il vise à acquérir des connaissances pluridisciplinaires pour concevoir et contrôler les installations énergétiques solaires, des matériaux aux systèmes. Les possibilités d’insertion professionnelle concernent donc des postes de cadres techniques et d’ingénieurs, dans les domaines de l’ingénierie et de la recherche, dans la production et la distribution d’énergie, la construction, l’industrie, au sein de tous types d’entreprises (grands groupes, PME, bureaux d’études, fonction publique, …).

Critères requis pour accéder au Master Énergie

Être titulaire d’un diplôme Bac +3, mentions de licences conseillées : Sciences pour l’ingénieur, Physique/chimie, Energétique/Thermique, Physique, Mécanique. ou tout diplôme jugé équivalent par la commission pédagogique.

Organisation de la formation

Le Master Energie se compose de 4 semestres répartis en 2 années de formation soit 851 heures. Il comporte un stage professionnel en entreprise ou dans le milieu de la recherche d’une durée minimale de 6 mois lors du dernier semestre. Un stage d’immersion en milieu professionnel d’une durée minimale de 1 mois est également intégré à la formation lors du second semestre de la première année.
Chaque année, plusieurs étudiants effectuent leur stage à l’étranger en M1 ou en M2.
La formation comprend un module d’anglais scientifique en première année pour un volume de 24h. Les enseignements de la seconde année pourront être dispensés en anglais pour un volume de 279h.
Les étudiants peuvent d’ailleurs bénéficier de semestres à l’étranger dans les universités partenaires de l’UPVD (ERASMUS ou CREPUQ).
Ce master est partenaire du master européen sur les énergies renouvelables (European Master in Renewable Energy (EMRE)) coordonné par l’agence EUREC.
Le cursus comporte plusieurs projets tutorés en première et seconde année, en particulier dans le cadre de la formation en alternance.

Et après?

Inscription en doctorat en France ou à l’étranger après avoir candidaté et avoir été classé en rang utile lors des concours organisés par les écoles doctorales des universités d’accueil.

Le/la chargé(e) d’affaires en rénovation énergétique du bâtiment seconde le responsable d’une entreprise sur les aspects techniques, organisationnels et commerciaux, le conseil client et la réalisation des travaux de rénovation d’un bâtiment.

Retrouvez les établissements qui proposent cette formation sur notre application de parcours de formation Zéphyr

Contenu de la formation de Chargé(e) d’affaires en rénovation énergétique du bâtiment

Réaliser l’état des lieux de la structure et de l’enveloppe d’un bâtiment
– Techniques de construction des bâtiments en vue d’une rénovation énergétique, techniques de construction et les pathologies du bâtit ancien

Étudier un projet de rénovation énergétique d’un bâtiment
– Identifier les causes de déperdition énergétique d’un bâtiment.
– Examiner et optimiser les techniques d’amélioration énergétique d’un bâtiment.
– Estimer les travaux d’amélioration énergétique d’un bâtiment et le bénéfice client.

Conseiller le client sur un projet de rénovation énergétique d’un bâtiment
– Proposer et conseiller des solutions pour la rénovation énergétique d’un bâtiment.
– Conseiller sur les aides financières et fiscales liées aux travaux d’amélioration énergétique d’un bâtiment.
– Rédiger la notice descriptive d’un projet de rénovation énergétique de bâtiment.

Préparer et suivre la réalisation de travaux de rénovation énergétique d’un bâtiment
– Analyser et exploiter le dossier technique en vue de la mise en œuvre de la rénovation énergétique d’un bâtiment.
– Préparer et organiser un chantier à faibles nuisances pour la rénovation énergétique d’un bâtiment.
– Suivre la réalisation des travaux de rénovation énergétique d’un bâtiment en tous corps d’état.

Les débouchés

L’obtention du Titre de Chargé(e) d’affaires en rénovation énergétique du bâtiment permettra plus tard aux diplômés d’évoluer vers des postes de Chef(fe) d’entreprise ou de Responsable de projet en bureau d’étude.