Découvrir

Découvrir

CMQ HEREC

Les métiers de la construction et des énergies renouvelables sont nombreux et variés. Ils recouvrent aussi tous les niveaux de qualifications. La nécessaire transition vers des énergies propres et renouvelables conduit les filières professionnelles de l’énergie et du bâtiment à donc reconsidérer leurs besoins en compétences présents et à venir.

Électricien, domoticien thermicien

Électricien, domoticien thermicien

Technicien installateur et maintenance des systèmes énergétiques et climatique

Technicien installateur et maintenance des systèmes énergétiques et climatique

Chargé d’affaire en génie climatique, en rénovation énergétique, technico-commercial

Chargé d’affaire en génie climatique, en rénovation énergétique, technico-commercial

Façadier, poseur d’isolation thermique par l’extérieur, menuisier alu verre, plâtrier plaquiste

Façadier, poseur d’isolation thermique par l’extérieur, menuisier alu verre, plâtrier plaquiste

Gestionnaire technique du bâtiment, agent de maintenance du bâtiment

Gestionnaire technique du bâtiment, agent de maintenance du bâtiment

Ingénieur efficacité Énergétique, chargé d’étude

Ingénieur efficacité Énergétique, chargé d’étude

Technicien de maintenance énergies renouvelables

Technicien de maintenance énergies renouvelables

Les métiers de la construction face au défi de l’efficacité énergétique

Ils sont tous concernés par les transitions environnementales et par les évolutions technologiques qui les accompagnent.

Par exemple :

  • Façadier(e), Poseur(se) d’isolation thermique par l’extérieur, Menuisier(e) alu verre, Plâtrier(e), Plaquiste
  • Electricien(ne), Domoticien(e), Thermicien(ne)
  • Technicien(ne) installateur/ installatrice et maintenance des systèmes énergétiques et climatique
  • Chargé(e) d’affaire en génie climatique, en rénovation énergétique, Technico-commercial(e)
  • Ingénieur(e) en efficacité énergétique, Chargé(e) d’étude
  • Architecte

Ces métiers se transforment en profondeur! Ils deviennent moins pénibles physiquement et évoluent grâce à la technologie. C’est donc une opportunité pour les jeunes et pour les femmes encore particulièrement sous représentées dans ce secteur.

Le/ la Technicien(e) en enveloppe du bâtiment :
Il/elle est chargé de l’étude et de la réalisation des finitions extérieures du bâtiment, du revêtement des façades (menuiseries, façades vitrées, bardages, enduits) et des toitures ainsi que leurs étanchéités. Il/elle sait donc détecter les contraintes de l’environnement lors de la conception du bâtiment sur le plan thermique, acoustique et de l’éclairage. Il/elle élabore des études techniques, organise et contrôle les travaux. Il/elle établit les coûts prévisionnels et les devis en suivant la trésorerie du chantier. Il/elle peut aussi exercer des fonctions commerciales. La conception et la réalisation des projets fait appel à des outils et méthodes de production innovants, favorisant par conséquent la créativité et la performance, basés sur la modélisation et la simulation numérique.

L'enveloppe du bâtiment

Les professions dans le domaine des énergies renouvelables

Le/la technicien(e) de maintenance en parc éolien et photovoltaïque :
Il/elle joue un rôle primordial dans la rentabilité économique d’un parc en veillant à assurer les conditions d’une production d’énergie électrique optimale ainsi que le meilleur taux de disponibilité de ses machines. Il/elle est placé(e) sous la responsabilité hiérarchique du responsable des opérations de maintenance auquel il/elle fournit des comptes rendus d’intervention.
Dans le domaine éolien, les nacelles d’éoliennes peuvent culminer à plus de 100 m de hauteur. Le métier nécessite donc une bonne condition physique ainsi qu’une polyvalence technique pour réaliser les activités de maintenance liées à des domaines très variés (Electrotechnique, mécanique, hydraulique, capteurs embarqués, etc.). Ces technicien(ne)s peuvent en effet exercer dans trois catégories d’entreprises :

  • D’une part, il y a les constructeurs qui assurent, pour le compte de l’exploitant, la maintenance des parcs éoliens
  • D’autre part, les exploitants qui possèdent leurs propres centres de maintenance
  • Enfin, les entreprises de maintenance qui assurent tout ou partie de l’entretien des parcs éoliens

Le/la chef(fe) de projet :
Il/elle est quant à lui/elle un(e) spécialiste des énergies renouvelables dans l’éolien ou le solaire. Les études techniques qu’il/elle mène permettent d’améliorer les systèmes existants et ainsi de développer de nouveaux usages ou fonctionnalités. Contraintes réglementaires, impacts sur l’environnement, coût, faisabilité technique… il/elle passe alors chacun de ces aspects au crible pour améliorer les parcs éoliens existants et en implanter de nouveaux. Il/elle est à la fois un(e) technicien(ne) expert mais aussi un(e) très bon(ne) gestionnaire capable d’évaluer le budget de développement et d’évaluer la faisabilité d’un nouveau projet.

Le chef de projet
Plateau de découverte et de formation propre à l’ Éolien – Lycée Dhuoda

Des emplois évolutifs dans des filières d’avenir

Le Campus rend lisible les parcours de formation tout au long de la vie et permet ainsi aux apprenants de se projeter dans une trajectoire professionnelle évolutive en effectuant un parcours complet du CAP au diplôme d’ingénieur quelque soit la voie choisie. Que ce soit en effet en formation initiale scolaire, en alternance ou en formation continue.

Des emplois évolutifs dans des filières d’avenir
Inauguration et découverte du plateau Fibre Optique en 2018

Le Technico-commercial :
C’est un intermédiaire entre l’agence et le client qui développe de nouvelles parts de marché sur son périmètre d’activité par la prospection et la mise en avant d’une offre adaptée aux exigences de développement durable pour ainsi proposer aux clients des solutions dans un mode éco-responsable.

Lumière sur les métiers de la Construction et des Énergies renouvelables

LES MÉTIERS DE LA CONSTRUCTION ET DES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN DÉTAILS:

La rénovation énergétique du bâtiment et de l’enveloppe du bâtiment

La modélisation numérique

L’électricité, la domotique et la gestion technique du bâtiment

L’économiste de la construction